Archive pour le mot-clef ‘moteurs de recherche’

Bing fournit désormais les résultats pour le moteur Yahoo France

lundi 8 août 2011

Suite à l’alliance signée entre Microsoft et Yahoo, c’est le moteur de recherche Bing qui fournira à terme tous les résultats sur les portails de Yahoo. Depuis le 3 août 2011, la transition a été faite sur Yahoo France. Vous verrez donc sans doute des changements dans le trafic envoyé par Yahoo FR.

La version française de Bing arrive le 1er mars

lundi 28 février 2011

Bing, le moteur de recherche de Microsoft, débarque en version française. La présentation de la nouvelle version du moteur de recherche aura lieu demain.

Une version française pour Bing ? L’idée peut étonner puisque Bing est déjà francophone. Ce que Bing va proposer de plus, c’est une version francisée de son algorithme pour lui procurer des performances de recherche supérieures. Microsoft oriente d’ailleurs plus son discours sur un « moteur d’aide à la décision ».

Quelles différences avec un moteur de recherche classique comme Google ? Il est prévu que les recherches Bing intègrent des résultats trouvés sur Facebook (avec qui il est en très bons termes, à l’inverse de Google) en tant que recommandation de vos amis. Ainsi, la recherche sur Internet sera vraiment personnalisée.

Une idée pour concurrencer Google ?

Une telle proposition risque bien de titiller Google qui détient pour le moment 91,5 % des recherches effectuées sur Internet en France. Bing arrive loin derrière avec 3,4 % des requêtes.

Les détails demain avec la présentation du nouveau Bing…

Source

Google Instant : la recherche instantanée est arrivée

jeudi 9 septembre 2010

Des résultats qui s’affichent instantanément ou presque pendant que l’on tape une requête : c’est la fonction Google Instant, ou Recherche instantanée, qui vient d’être présentée en grande pompe. Elle est disponible dès aujourd’hui en France pour qui dispose d’un compte Google et n’utilise pas Opera.

Après le buzz du logo Google, les spéculations sur une évolution de la fonction de recherche étaient justes. L’entreprise a organisé hier une conférence de presse au Modern Art Museum de San Francisco pour annoncer Google Instant, la recherche instantanée. Grâce à elle, le moteur de recherche commence à afficher les sites Web avant que la frappe de la requête ne soit terminée, et non plus après l’appui sur la touche Entrée. C’est bien ce principe qui avait été testé il y a quelque temps aux Etats-Unis au sein d’un groupe d’utilisateurs.

Il faut donc que la demande soit analysée en temps réel, ce qui réclame tout de même une certaine puissance de calcul en ligne. Pour présenter cette fonction – qui utilise « 15 technologies », dixit le communiqué –, Marissa Mayer, vice-présidente, n’est guère explicite sur les détails techniques et manque apparemment de mots pour la décrire. « Il y a un élément de voyance » a-t-elle expliqué (propos rapportés par l’AFP), précisant que cette fonction « ajoute un facteur « waouh » ».

Onze ans de gagnés chaque jour

Google Instant est déjà disponible dans quelques pays, dont la France. Pour en profiter, il faut cependant être connecté via un compte Google et utiliser, comme navigateur, Chrome, Firefox, Internet Explorer 8 ou Safari (mais pas Opera). Le résultat est effectivement bluffant. Dès que l’on a tapé la première lettre d’une requête, les résultats s’affichent presque immédiatement et se modifient à mesure que l’on tape le reste. La réponse la plus pertinente se place en haut de liste et le mot clé correspondant s’affiche en grisé dans la fenêtre de recherche.

Si la boule de cristal de Marissa Meyer a bien fonctionné, on pourra donc consulter les sites proposés avant d’avoir écrit la requête complète. D’après Google, on gagne ainsi entre 2 et 5 secondes à chaque fois, ce qui, dans nos vies trépidantes, représente un gain sûrement important. Google a fait des calculs et estime qu’à l’échelle de la planète ce système fera gagner 3,5 milliards de secondes par jour, soit l’équivalent de onze années libérées à chaque tour de la Terre.

Le gain en rapidité est tel qu’il semble inquiéter les annonceurs. C’est l’avis de Danielle Leitch, patronne d’une entreprise de marketing sur Internet, MoreVisibility, qui craint que ses publicités affichées sur les pages de résultats de recherche restent moins longtemps visibles. « Le taux de clics restera constant » répond Google, qui estime au contraire que cette fonction augmentera le nombre de publicités vues par l’internaute.

Quant à ceux qui n’ont que faire de ce réaffichage à chaque frappe d’une lettre, ils peuvent désactiver la fonction Recherche instantanée en cliquant là où il faut dans les préférences (bouton Paramètres en haut à gauche de la page de recherche).

Source

Yahoo! : l’intégration de Bing touche au but

mercredi 18 août 2010

Outre-Atlantique, l’intégration de la recherche motorisée par Bing au sein du portail Yahoo! devrait être terminée d’ici la fin de la semaine.

Microsoft-YahooDepuis fin juillet dernier, Yahoo! a débuté des tests d’intégration des résultats de recherche issus de Bing. Aux USA et au Canada, on ne devrait bientôt plus entendre parler de tests mais d’une intégration complète prévue pour d’ici la fin de la semaine. Via le portail Yahoo!, les utilisateurs des ces pays auront ainsi droit à des résultats de recherche ( Web ou mobile ) avec en bas de page l’inscription :  » Powered by Bing « .

Cet intégration fait suite à un partenariat signé fin 2009  entre Microsoft et Yahoo!. Il couvre une période de dix ans. Outre l’arrivée de Bing sur le portail Yahoo!, Microsoft va bénéficier des technologies de recherche de Yahoo! en vue d’améliorer Bing. Le partenariat porte également sur le secteur de la publicité sur Internet avec Yahoo! qui va devenir la régie exclusive des annonceurs qui achèteront des liens sponsorisés premium aux deux sociétés.

Selon Microsoft, qui cite des chiffres comScore de juin 2010, Bing va ainsi motoriser aux États-Unis près de 5,2 milliards de recherches par mois, soit une part de marché de 31,6 %. Pour le Canada, il s’agira de 290 millions de recherches mensuelles et une part de marché de 8,6 %. En termes de nombre d’internautes, ce sont 159 millions qui seront concernés aux USA et 15 millions au Canada.

Sur le portail Yahoo!, les utilisateurs navigueront avec une expérience utilisateur que ne modifiera pas l’intégration de Bing avec toujours les résultats de recherche enrichis, l’assistant de recherche et ses suggestions, les recherches relatives, les filtres…

Dans son blog à destination des développeurs, Yahoo! fait le point sur les conséquences de la transition en cours. Le rapprochement avec Microsoft se fera sentir mais plusieurs API de recherche ne disparaîtront pas et continueront d’être améliorées. Par contre, plusieurs éléments d’un service comme SearchMonkey qui permet aux développeurs de rendre plus attrayants les résultats de recherche Yahoo! seront abandonnés dès le 1er octobre 2010.

Source

Liens sponsorisés : Bing génère plus de clics que Google !

mardi 3 août 2010

Selon la société américaine Chitika, qui se base sur une étude menée sur son propre réseau de sites, les liens sponsorisés de Bing génèreraient un taux de clics 50% plus élevé que chez Google…

La société américaine Chitika (créée en 2003 par des anciens de Lycos) a fait des tests sur plus de 14 millions d’impressions de ses publicités pour son réseau de site et est arrivée à la conclusion que Bing générait 50% de clics en plus que Google sur leur moteur de recherche respectif. Ainsi, le taux de clic sur Google a été mesuré à 1,09% alors qu’il est de 1,48% chez Yahoo! et 1,67% chez Bing. A noter le taux de près de 3% en moyenne chez Ask.com !!

Google / Bing

Source